Tasse Haiiro 13cl

Tasse en céramique du Japon
Évaluation:
40% of 100
2/5
Tasse en grès, de tradition japonaise, fabriquée artisanalement. Un exemplaire unique !
Contenance
13 cl
14,50 €

Réf.

N158
En stock

Livraison Colissimo offerte en France dès 45€ d’achat *

  • Hauteur 6.10 cm

  • Diamètre 8.40 cm

  • Matière Céramique

  • Contenance 13 cl

Description

Cette tasse en grès vous permettra de déguster le thé dans la pure tradition japonaise et d’en découvrir toute sa richesse. Elle est recommandée dans la dégustation du thé Bancha Hojicha.

Fabriquée artisanalement, cette tasse est un exemplaire unique qui pourra, d'un modèle à l'autre, présenter des disparités.

Cette tasse forme un très bel ensemble de service à thé avec la théière Haiiro.

Conseils d'utilisation

Il est préférable de laver la tasse Haiiro à la main afin d’éviter d’abîmer la peinture.

Artisanat

Son nom « Haiiro » signifie en japonais « gris cendré » et fait référence au procédé technique de la glaçure qu’utilisent les potiers nippons afin de rendre la tasse plus résistante et imperméable. Pour cela, la céramique est chauffée à haute température et lors de la combustion des matières végétales, des cendres se forment naturellement. Sa glaçure, qui lui confère un relief si particulier, a également été réalisée à la main.

Cette tasse en grès est fabriquée dans la région de Mino, qui se situe dans la préfecture de Gifu (à 30 km environ au Nord de Nagoya). La poterie Mino Yaki est un haut lieu de la céramique au pays du soleil levant depuis plusieurs siècles. L’histoire de Mino Yaki débute il y a plus de 1300 ans environ. Durant la période Hein (794-1185), la glaçure faite à partir de cendres, appelée aussi Shirashi, fut introduite.

Au cours de la période Momoyama (1573-1603), l’intérêt croissant de la population japonaise pour la cérémonie du thé permit de stimuler la production d’accessoires de thé. De ce fait, beaucoup de potiers émigrèrent dans la région de Mino en raison de la présence importante de fournisseurs d’argile et de combustible. C’est à cette période véritablement que le développement de la poterie Mino Yaki eut lieu. Enfin, au XVIIe siècle, les potiers de Mino eurent l’idée révolutionnaire de construire des fours à céramique dans les montagnes escarpées de la région. Ces fours firent ainsi la renommée de la poterie à travers tout le pays.

1 avis
Évaluation:
40% of 100
Rédigez votre propre commentaire
Retour