Je suis enceinte, puis-je boire du thé ?

Une femme enceinte peut continuer à boire du thé, à condition que sa consommation reste raisonnable, de l’ordre de 3 tasses maximum par jour, de préférence à distance des repas. Cette mesure de précaution vise avant tout à réduire les apports en théine (caféine) qui, selon les recommandations de l’Anses (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire des Aliments) ne doit pas dépasser 200 mg par jour pendant la grossesse. Selon les études, la caféine à des doses significatives (plus de 300 mg/jour) pourrait en effet avoir des effets négatifs sur la grossesse, notamment en augmentant les risques d’hypertension artérielle chez la femme enceinte, de naissance prématurée, et de retard sur le cerveau en développement du fœtus.
 
 
Modérer la consommation de thé (et le boire à distance des repas) durant la gestation est également préférable en raison de l’effet inhibiteur des tanins du thé sur l’assimilation du fer, un oligo-élément essentiel à la femme enceinte et dont les besoins sont accrus pendant la grossesse.
 
 

Quel est le meilleur thé pour une femme enceinte ?

Pendant la grossesse, il est préférable d’opter pour des thés pauvres en théine. Certains réflexes permettent aussi de réduire la teneur en caféine du thé comme augmenter la durée d’infusion (plus de 3 min), infuser 2 fois (en laissant le thé infuser de 30 secondes à 1 minute dans une eau à 90°C puis en se débarrassant du liquide, on élimine environ 75% de la caféine) ou utiliser plusieurs fois le thé (dès la deuxième tasse, il n’y a quasiment plus de caféine).
 
 
Par ailleurs, en raison des possibles teneurs de certains thés en pesticides et métaux lourds néfastes au développement du fœtus, il est conseillé de s’adresser à une maison de thé spécialisée qui connaît parfaitement l’origine des thés qu’elle vend et en maîtrise les modalités de culture et d’élaboration.
 
 
 
 

Puis-je allaiter en buvant du thé ?

 
D’après une large étude sur le sujet, il est possible de boire du thé pendant l’allaitement, à condition d’avoir une consommation raisonnable, c’est-à-dire de 3 tasses maximum par jour.
 
Les études indiquent en effet qu’environ 1% de la caféine ingérée se retrouve dans le lait maternel rapidement après son ingestion. Or, son élimination par l’organisme encore immature du bébé, en particulier chez le nouveau-né et le prématuré, est beaucoup plus lente et les petites quantités peuvent s’accumuler dans son corps avec pour possibles conséquences des réveils nocturnes, de l’agitation ou de l’énervement.
 
Les chercheurs recommandent donc de limiter la consommation de caféine, toutes sources confondues, à 300 mg par jour chez les femmes allaitantes.
 
 
 
 
 

Le rooibos est-il conseillé pour une femme enceinte ?

Le rooibos est recommandé pour la femme enceinte ou allaitante car il ne contient pas du tout de caféine. Ce n’est pas son seul avantage pour la future maman puisqu’il contribue à une bonne hydratation, ce qui est important lors de la grossesse et de l’allaitement. Il favorise également une bonne digestion en cas de nausées ou de digestion difficile. Enfin, grâce à ses flavonoïdes, il contribue à améliorer la circulation sanguine et ainsi à lutter contre la sensation de jambes lourdes.
Me connecter
Me connecter Créer mon compte