Thé et santé

Dès son apparition en Asie, le thé fut considéré comme un aliment bienfaisant pour l'organisme. Les références les plus anciennes sur le thé dont dispose l'historien mettent en avant ses propriétés médicinales : le thé était utilisé à l'origine sous forme de pâte, en cataplasme pour combattre les rhumatismes. A leur manière, les légendes sur le thé, qu'elles soient chinoises, indiennes ou japonaises, illustrent toutes les propriétés stimulantes et tonifiantes du thé.

Propriétés & bienfaits

Le rôle des tanins ou polyphénols

Les tanins ou polyphénols du thé sont des substances comparables aux tanins que l'on trouve dans le vin. Certaines qualités du thé, comme sa couleur, son corps ou sa puissance, dépendent directement de ces dérivés polyphénoliques et des transformations qu'ils ont pu subir.

On reconnaît aisément un thé riche en tanins à l'astringence de sa liqueur, et à l'amertume prononcée lorsque le thé est trop infusé : les tanins se libèrent lentement mais de façon croissante, ainsi une infusion trop longue augmente considérablement leur concentration et donne au thé son amertume.

Des effets antioxydants

De nombreuses hypothèses scientifiques relatives à l'action antioxydante des polyphénols font l’objet de recherches. Présents en quantités importantes dans les fruits, les légumes, le vin rouge et le thé vert, les polyphénols joueraient un rôle essentiel dans la lutte contre les radicaux libres, responsables du vieillissement cellulaire. Ces recherches ne se font, en aucun cas, dans un cadre thérapeutique mais uniquement en termes de régime alimentaire préventif.

Quelles vitamines et sels minéraux ?

Le thé contient de la vitamine C (environ 250 mg pour 100 g de feuilles fraîches). En revanche, celle-ci est entièrement détruite dès lors qu'elle est infusée dans une eau supérieure à 30°C. Le thé ne peut donc pas se prévaloir d'un apport en vitamine C.

Le thé contient également de la vitamine P, des vitamines du groupe B et des minéraux comme le potassium et le fluor.

Quelles vitamines et sels minéraux ?

Le thé contient de la vitamine C (environ 250 mg pour 100 g de feuilles fraîches). En revanche, celle-ci est entièrement détruite dès lors qu'elle est infusée dans une eau supérieure à 30°C. Le thé ne peut donc pas se prévaloir d'un apport en vitamine C.

Le thé contient également de la vitamine P, des vitamines du groupe B et des minéraux comme le potassium et le fluor.

Comment déthéiner son thé ?

Théine ou caféine ?

La caféine et la théine sont en réalité une seule et même molécule. La teneur en caféine d'un thé dépend à la fois de la feuille utilisée, et de la saison de la récolte (les variations climatiques affectant la maturité de la feuille).

Comment déthéiner son thé ?

Il est très facile de « déthéiner » soi-même son thé sans en altérer la saveur : la caféine du thé étant un composant qui se libère dans les premières secondes de l'infusion, il suffit de rincer les feuilles avec une première eau frémissante que l'on jette au bout d'une dizaine de secondes.

Feuille de thé

Le thé et ses effets sur le fer

On entend souvent dire que boire du thé ferait baisser le taux de fer présent dans le corps humain. En effet, les tanins présents dans le thé, intéressants à plusieurs titres pour la santé, ont un défaut : ils empêchent le fer des aliments d'être absorbé complètement par l'organisme lors de la digestion. C'est pourquoi la consommation de thé est souvent déconseillée aux femmes enceintes.

Une consommation très importante de thé au quotidien (plus de 1,5 litre par jour) pourra avoir des conséquences sur l'assimilation du fer par l'organisme. Cela ne pose pas de problème particulier si le buveur de thé ne souffre pas de carence en fer et que son alimentation est équilibrée. Dans le cas contraire, il est conseillé d'attendre 40 minutes après le repas pour boire du thé.

Thé & Grossesse

 

En tout état de cause, les boissons contenant de la caféine sont souvent déconseillées durant la grossesse, à cause de leurs effets stimulants et excitants sur l’organisme. Toutefois, pour celles qui ne pourraient pas se passer de leur boisson préférée, des solutions existent. Il suffit pour cela de réduire la consommation à 1 ou 2 tasses par jour, en privilégiant la dégustation le matin, et en s’orientant plutôt vers des couleurs de thé faibles en théine de type Oolong (Dong Ding ou thé des Songes) ou certains Pu Erh.

Vous pouvez également vous tourner vers la consommation de Rooibos nature ou parfumé. Cette plante, venue d’Afrique du Sud totalement distinct du théier, est dénuée de théine et possède des vertus antioxydantes et relaxantes.

Une autre alternative consiste à opter pour des boissons sans théine telles des infusions. Notre collection Les Jardins est élaborée à base de fruits, de fleurs et de plantes. La collection l'Herboriste propose également des infusions aromatiques associant des plantes reconnues pour leurs bienfaits à des ingrédients naturels comme les fruits et les épices. Nous vous invitons à vous renseigner sur les propriétés de chaque plante contenue dans chaque recette et à vérifier que leur consommation n’est pas contre-indiquée lors d’une grossesse.

Quel que soit votre choix, n’hésitez pas à vous rapprocher de vos conseillers de vente Palais des Thés.

Quel thé ou infusion favorise le sommeil ?

Si vous êtes sensible à la caféine, sachez qu’il est préférable d’éviter toute consommation de thé en fin de journée. Une consommation de Rooibos, qui lui est totalement dénué de théine, est alors vivement recommandée.

Pour favoriser le sommeil, une infusion aromatique peut vous aider à vous relaxer et à vous endormir. En effet certaines plantes, comme la camomille, le tilleul ou la verveine contenues dans nos infusions, possèdent des propriétés naturellement calmantes et relaxantes.

Le thé peut-il aider à la digestion ?*

 

Nombreux sont celles et ceux qui finissent un repas avec une tasse de thé. Grand bien leur fasse, le thé apporte de réels bienfaits et va faciliter la digestion. Saviez-vous que quelle que soit la couleur du thé, c’est la saveur amère de ce dernier qui aidera à la digestion ? En effet celle-ci contribue à activer le système immunitaire, et par conséquent la digestion, puisqu’ils sont intimement liés.

Riche en antioxydants (catéchines, flavonols, anthocyanides, flavones), tanins, acides aminés et vitamines, le thé vert est efficace lorsqu’il s’agit d’aide à la digestion. Nous vous recommandons en particulier la consommation de thés verts japonais (Sencha, Gyokuro, Bancha ou Shincha) qui possèdent une incroyable richesse nutritive, stimulent les fonctions digestives et les intestins (grêle et le colon). Veillez bien toutefois à les préparer selon les recommandations indiquées sur le sachet, de façon à ne pas altérer leurs valeurs nutritives.

Certaines plantes, que l’on retrouve dans notre collection d’infusions l’Herboriste, jouent également un rôle essentiel sur la digestion. La verveine, le gingembre, la réglisse, la coriandre, la mélisse, le citron, la menthe, les écorces d’orange, la menthe poivrée, le curcuma et le cumin, sont de véritables alliés santé.

Enfin, les thés traditionnellement réputés dans la médecine chinoise pour leurs actions bénéfiques après un copieux repas, sont les thés sombres et surtout les Pur Erh du Yunnan. Ces thés fermentés détoxifient l'organisme et sont même surnommés thés « mange-graisses ».

*Dans le cadre d’une alimentation équilibrée et d’une consommation régulière.

Me connecter
Me connecter Créer mon compte