lazyload
 

Quelle est la différence entre la théine et la caféine ?

Théine et caféine ne font qu’une. Découverte en 1827 par le chimiste Oudry, la caféine du thé a d’abord été appelée théine avant d’être reconnue en 1838 comme étant la même molécule que la caféine. Sécrété par de nombreuses plantes comme système de défense contre les parasites, cet alcaloïde est présent dans environ 60 substances végétales comme le café et le thé, mais aussi le cola, le maté, le guarana et le cacao.
La caféine doit ses vertus stimulantes à sa structure moléculaire proche de l’adénosine, un neuromodulateur qui inhibe la libération de certains neurotransmetteurs excitateurs : en se liant à différents récepteurs à la place de celui-ci, elle impacte l’activité motrice, le cycle veille/sommeil et la vigilance. Ces effets peuvent être ainsi bénéfiques (stimulation physique et intellectuelle) à des doses modérées, comme néfastes (nervosité, troubles du sommeil) à des doses élevées.
Dans une étude publiée en 2017, des chercheurs ont montré qu’en Europe, la consommation de caféine est stable et inférieure aux recommandations de l’EFSA, autorité de santé européenne (3 mg par kg de poids corporel/jour pour les enfants et les adolescents et 400 mg pour les adultes) et provient surtout du café (40 à 94% des apports), à l’exception de l’Irlande et du Royaume-Uni où le thé représente près de 60% des apports.
 
 
 
 

Est-ce que la théine et la caféine ont le même effet sur le corps ?

 
Non. Bien que la caféine et la théine possèdent une structure moléculaire similaire, la caféine du thé n’est pas absorbée de la même façon que celle du café. En effet, d’autres molécules présentes dans le thé (les tanins et la L-théanine) et auxquelles elle est liée retardent son assimilation au niveau intestinal. Libérée ainsi graduellement dans le sang et le cerveau, elle agit de façon plus progressive et étalée dans le temps, contrairement à la caféine du café qui, en arrivant rapidement et brutalement dans le sang, procure un effet coup de fouet immédiat.
 
 
 
 
lazyload
 

Quelle couleur de thé a le plus de théine ?

La couleur de thé est un révélateur peu fiable des apports en caféine qui demeurent très variables selon la provenance, le mode de culture, le degré de fermentation…
 
 
Cependant, on peut globalement dire que les thés blancs sont ceux qui renferment le plus de théine (115 à 146 mg pour une tasse de 300 ml) et les thés noirs, oolong et Pu Ehr ceux qui en renferment le moins (52 à 77 mg pour 300 ml). Les apports des différents thés verts sont très variables et peuvent être très faibles (18 mg pour 300 ml) comme élevés (142 mg pour 300 ml). A titre de comparaison, pour un même volume de boisson (300 ml), le café affiche des teneurs en caféine beaucoup plus importants : de 120 mg (arabica) à 230 mg (robusta).
 
 
Ces données moyennes sont à relativiser car la teneur en théine dépend aussi de la variété du thé, de son origine, des parties de la plante utilisées et de sa transformation (oxydation). Selon des travaux publiés en 2007, elle varie également en fonction de la température de l’eau et de la durée d’infusion : plus l’eau est chaude et la durée d’infusion courte, plus la teneur en caféine est élevée.
 
 
 
 

Le maté et le matcha ont-ils plus de théine ?

 
Réduit en poudre, le thé matcha affiche une teneur en théine plus élevée que les autres thés puisque l’intégralité de la feuille est consommée : 126 mg pour 1,5 g de thé fouetté avec 100 ml d’eau.
 
A l’inverse, le maté, issu d’un autre arbre que le théier cultivé en Amérique du Sud (Yerba maté), affiche une teneur en caféine inférieure à celle du thé : 30 mg pour une tasse de 300 ml.
 
 

Les rooibos contiennent-ils de la théine ?

 
Non. Bien que parfois appelés « thés rouge » en raison de leur couleur, les rooibos ne sont pas du thé, mais une plante d’Afrique du Sud totalement sans caféine. À ce titre, ils sont plutôt considérés comme des tisanes ou des infusions.
 
 
 
 
lazyload
 

Comment déthéiner son thé ?

Il est très facile de « déthéiner » soi-même son thé sans en altérer la saveur : la caféine du thé étant un composant qui se libère dans les premières secondes de l'infusion, il suffit de rincer les feuilles avec une première eau frémissante que l'on jette au bout de 30 secondes environ. Ainsi, 80% de la théine aura disparu.
 
 
Par ailleurs, si vous faites infuser votre thé à température ambiante, il sera très faible en théine. Évitez toutefois de déthéiner un Grand Cru ou un thé très aromatique sous peine de lui faire perdre son bouquet.
 
 
D’autres techniques permettent de réduire soi-même la teneur en théine de son thé :
  • Augmenter la durée d’infusion. Plus celle-ci est importante (plus de 3 min), plus les tanins (qui donnent au thé son âpreté) ont le temps d’être libérés. Or, ce sont eux qui réduisent et ralentissent l’assimilation de la caféine.
  • Utiliser plusieurs fois le thé. Dès la deuxième tasse, il n’y a quasiment plus de caféine.
Me connecter
Me connecter Créer mon compte