La dégustation au Gaiwan

Le Gaiwan est une tasse en porcelaine très fine sans anse, munie d'un couvercle et d'une soucoupe. C'est le récipient le plus utlisé en Chine, au quotidien et dans les maisons de thé.

Gaiwan
Gaiwan

La tasse de thé à la chinoise

Si cette tasse est communèment appelée Gaiwan, déformation du verbe "chong" signifiant "verser de l'eau", le terme précis est Gaiwan, ou "bol à couvercle".

Comme plusieurs innovations touchant à la consomation du thé, le Gaiwan est apparu sous l'ère Ming.

Contrairement à la terre de Yi Xing, la porcelaine ne conserve pas très bien la chaleur, ce qui fait du Gaiwan un récipient approprié pour les thés fragiles : primeurs, thés verts, thés blancs.

Le Gaiwan peut être utilisé en tasse individuelle, ou en petite théière de dégustation pour savourer en groupe un thé délicat.

Pour déguster un thé au Gaiwan

 
  • Toujours rincer le Gaiwan à l'eau chaude avant de l'utiliser, pour le purifier et le réchauffer. Le récipient est alors prêt à recevoir les feuilles de thé.
  • Selon le volume des feuilles, remplir le Gaiwan entre un quart et la moitié de sa contenance. Cette proportion est à ajuster à la baisse pour les thés les plus denses, comme le Long Jing ou Perles de Jasmin.
  • Verser un quart d'eau froide sur les feuilles pour les hydrater et les préparer à recevoir l'eau chaude, à température juste en dessous du point d'ébullition.
  • Jeter rapidement cette première eau dans un bol : elle a permis de rincer les feuilles et de les ouvrir légèrement, ce qui favorisera l'expression des arômes au cours de la deuxième infusion.
  • On peut alors sentir le parfum des feuiles infusées directement dans le Gaiwan, ainsi que certains parfums accrochés à l'intérieur du couvercle.
  • Procéder à la deuxième infusion de la même façon que pour la première : un fond d'eau froide, complété d'eau chaude. La durée des infusions est variable en fonction des goûts : certains préparent leurs thés blancs ou verts en infusions successives d'une quinzaine de secondes, d'autres pratiquent des infusions de 2 ou 3 minutes, avec un ou deux passages d'eau.
  • Le couvercle permet de remuer les feuilles pour contrôler la qualité de l'infusion, et au moment de déguster, de les retenir à l'intérieur de la tasse. En entrouvrant légèrement la tasse et le couvercle, on peut ainsi boire à même le Gaiwan. De plus, il est agréable de humer de nouveau l'intérieur du couvercle car les parfums qui s'y fixent évoluent au fil des infusions.

Pour en savoir plus, inscrivez-vous à notre atelier des oolong au Gong Fu Cha

Accéder au site de l'École du Thé
Me connecter
Me connecter Créer mon compte