lazyload
 

L’histoire en quelques mots

Troisième producteur mondial, le Kenya a attendu son indépendance, en 1963, pour développer la culture du thé. Introduite par les Britanniques au début du XXe siècle, la production a pris son essor sur les montagnes et les hauts plateaux, notamment au Mont Kenya, le deuxième plus haut sommet d’Afrique. Disposant d’un climat chaud et humide une grande partie de l’année, le Kenya favorise la production du thé et la création d’emplois.
 
 
lazyload
 
 

Les variétés de thés

Hier, le Kenya produisait majoritairement des thés noirs CTC. Aujourd’hui, le pays incite les producteurs à développer de nouveaux cultivars et à privilégier la qualité. Ainsi, des thés noirs, mais également des thés verts et des oolong émergent.

Un exemple de cette montée en gamme : le Kiptagich Purple Oolong, un Grand Cru aux feuilles violettes (liées aux anthocyanes, pigments naturels) et aux notes minérales et végétales.
 
 
Notre sélection
  • Thé vert de Kiptagich
    Thé vert de Kiptagich
    Thé vert du Kenya
    18,00 €
  • Thé noir de Kiptagich - Palais des Thés
    Thé noir de Kiptagich
    Thé noir du Kenya
    22,00 €
  • Kiptagich Purple Oolong
    Kiptagich Purple Oolong
    Oolong de Nakuru, Kenya
    32,00 €
  • Me connecter
    Me connecter Créer mon compte