Bien que le pays ait pris son nom actuel de Sri Lanka en 1972, il est encore courant d’entendre parler de Ceylan lorsque la conversation a trait au thé, du nom utilisé à l’époque de la domination anglaise.

L'île du thé

Introduit par les Anglais en 1857, le théier ne s'y développe vraiment qu'après 1870 : c'est effectivement à la destruction totale des plantations de caféiers, qui recouvraient toute l'île, par un parasite en 1869, que l'on doit l'essor de la culture du thé au Sri Lanka. Aujourd’hui la culture du thé a une telle importance sur l’île qu’on la surnomme l’Ile du Thé.

Les thés du Sri Lanka proviennent de six régions de production, situées au sud de l'île, et poussent à des altitudes allant du niveau de la mer jusqu'à 2200 mètres. La classification se fait en fonction de l’altitude à laquelle le thé a poussé : low-grown en-dessous de 600 mètres, mid-grown entre 600 et 1200 mètres et high-grown au-delà.

Les périodes de cueillette varient d'une région à l'autre, selon le passage de la mousson dans l'année.

On reconnaît un thé du Sri Lanka à sa superbe couleur cuivrée et à son parfum vif et épicé. Quant à son arôme, il est sensiblement différent d'une région à l'autre, les thés d'altitude étant souvent considérés comme les meilleurs, bien que la réalité soit parfois toute autre.

Comme en Inde, la culture du thé est organisée en jardins, dont le nom est précisé chaque fois que le thé provient exclusivement de l'un d'entre eux, sans avoir été mélangé avec d'autres thés.

District de Nuwara Eliya

 

Région d'altitude peu touchée par la mousson, dont la récolte a lieu, pour la meilleure qualité, de février à avril. On reconnaît les thés qui en sont originaires à la couleur bronze que prennent les feuilles à l'infusion. La liqueur est très claire et ambrée, et son goût, fleuri, évoque le jasmin.

District de Uva

 

Une région d'altitude intermédiaire, marquée par sa saison de vents secs (juin à septembre), qui confère aux thés d'Uva leurs principales caractéristiques : infusion cuivrée, thés moelleux et aromatiques au goût rond, mais moins corsé que les autres thés du Sri Lanka.

District de Dimbula

 

Les jardins de Dimbula sont arrosés par la mousson de juin à septembre, tandis que la récolte a lieu de janvier à mi-mars. Les thés sont corsés et astringents et se démarquent par une infusion brun clair et une liqueur foncée.

District de Kandy

 

Région de basse altitude, elle produit des thés de bonne qualité, corsés et astringents.

District de Galle

 

Ce district, situé au sud de l'île, est réputé pour ses Orange Pekoe, aux feuilles très travaillées et très régulières. L'arôme en est puissant et long en bouche.