lazyload
 

Une longue tradition

Si les prémices de l’histoire du thé remontent au IXe siècle, c'est le maître japonais Eisai qui permet d’introduire la boisson au XIIe siècle. Parti étudier en Chine le bouddhisme chan (qui deviendra zen), il rapporte une nouvelle manière de consommer le thé qui correspond à l'actuel Matcha, un thé vert en poudre battu avec de l'eau chaude. Plus tard, le maître de thé, Sen-no Rikyu (1522-1591) codifie les rapports entre le thé et le bouddhisme à travers la cérémonie baptisée le Cha No Yu.
 
 
lazyload
 

Les thés emblématiques

On peut distinguer deux types de thé. Tout d’abord les thés d’ombre (Matcha, Gyokuro, Kabuse Cha Midori), issus de théiers qui ont été recouverts par des bâches deux à trois semaines avant la récolte. Ils se distinguent des thés de lumière (Sencha, Tamaryokucha, Genmaicha Yama, Kukicha...) qui ont pleinement profité du soleil. L’immense majorité des thés cultivés au Japon sont verts. Parmi ces thés, les Sencha représentent 50% de la production du pays. Par ailleurs, la première récolte de printemps (ichibancha) est la plus attendue des amateurs de thé.

Dans les restaurants, les Bancha, dernières récoltes de l’année, et les Hojicha, des thés grillés et légers en théine, sont couramment proposés durant le repas.
 
 
lazyload
 

Trois grandes régions productrices

Le terroir japonais est différent de son « voisin » chinois. Depuis la seconde moitié du XXe siècle, le pays a privilégié le cultivar Yabukita (75% des théiers plantés), à la fois résistant au climat et aux insectes, mais également productif.

Près de 70% de la production japonaise se trouve dans la partie sud de l’archipel. Avec ses 21 000 hectares de jardins, la préfecture de Shizuoka produit 45% du thé japonais. Son climat frais et rigoureux n’est pas étranger à la qualité des Sencha et autres thés produits. Du côté de Kyushu, Kagoshima fournit tous types de thé verts confondus (22% du pays). Son climat subtropical, son relief et ses nombreux cultivars permettent une production variée.

Enfin, la préfecture de Kyoto reste le berceau historique de la théiculture japonaise (3% de la production) avec ses plantations de Matcha, de Gyokuro et de Sencha.
 
 
Notre sélection
  • Hon Gyokuro de Monsieur Omura - Palais des Thés
    Hon Gyokuro de Monsieur Omura
    Thé vert du Japon
    58,00 €
  • Sencha Ariake - Thé vert antioxydant - Palais des Thés
    Sencha Ariake
    Thé vert du Japon
    11,50 € 13,90 € / 100g
  • Genmaicha Yama - Palais des Thés
    Genmaicha Yama
    Thé vert du Japon
    8,50 € 8,50 € / 100g
  • Me connecter
    Me connecter Créer mon compte